• Accueil
  • > Presse
  • > Communiqué de presse : Fonds Municipal de Pouvoir d’Achat (FMPA)

Communiqué de presse : Fonds Municipal de Pouvoir d’Achat (FMPA)

Communiqué de presse :

Le RSD (Rassemblement Social Démocrate),
« le parti du pouvoir d’achat »,

propose de mettre en place un
Fonds Municipal de Pouvoir d’Achat (FMPA) dans les communes où il présente des candidats.
Dans le villes de 20 000 habitants, ce fonds sera dôté de 3,9 millions d’euros sur 6 ans. Dans les villes de 40 000 habitants, il sera doté de 7,8 millions d’euros. Qui en bénéficera ?Les personnes (Françaises et étrangères habitants la ville) ayant des revenus inférieurs à 1500 €/mois pourront en bénéficier.
L’objectif étant d’augmenter dès le 15 avril 2008 le pouvoir d’achat réel des ménages au travers de l’attribution de bons de pouvoir d’achat d’une valeur  de 300 €.

En quoi consiste ces bons de pouvoir d’achat de 300 € ?

Ces bons de pouvoir d’achat pourront être utilisés soit pour payer l’essence, l’eau, le gaz, l’électricité, des achats alimentaires, ou un billet d’avion.

Coût de cette mesure ?

Pour une ville de 20 000 habitants (Denain dans le 59 ou Orly dans le 94), le coût annuel d’une telle mesure serait de 650 000 euros par an), soit 3,9 million € sur 6 ans.

Comment cette mesure sera financée ?

Cette mesure sera financée grâce une meilleure gestion du budget et  des ressources humaines de la ville. D’une part, par la suppression d’emplois municipaux non justifiés socialement et économiquement (entre 30 et 50 dans une ville de 20 000 habitants, soit une économie annuelle de 1,5 million €, soit 9 millions € sur 6 ans) et d’autre part par le non renouvellement des fonctionnaires municipaux partant à la retraite (15 à 20 par an dans une ville de 20 000 habitants, soit 600 000 € d’économies annuelles, soit 3, 6 millions € sur 6 ans).
Chaque employé municipal côute en moyenne 30 000 € (salaire + charges), à la collectivité.

Cette mesure est-elle légale ?

Oui, cette mesure est légale car elle n’est pas conditionnée par un vote liant l’électeur au candidat qui en fait la promesse. Elle concerne tous les habitants majeurs d’une ville, de nationalité française ou étrangère.

Contact : Rachid NEKKAZ, président du RSD
www.rs-d.fr – Tel : 06 60 41 90 59

Commentaires

  1. florent dit :

    L’idée est bonne mais le financement est à revoir pour plsuieurs raisons.
    1) le cout d’un fonctionnaire territorial est variable d’une commune à une autre. Vous ne prenez en effet que le salaire de base sur 12 mois sans prendre en considération les eventuelles primes, 13 ème mois
    2) Si effectivement des suppressions de poste peuvent avoir lieu dans une commune suite à la dématérialisation (service comptabilité…) d’autres postes doivent être créés pour répondre à la demande de la population (il revient très souvent -à long terme- moins cher d’employer des fonctionnaires territoriaux que des entreprises privées pour un même service puisque les entreprises privées doivent réaliser un profit !)
    3)Si e RSD que vous proposez est une bonne idée à priori, il doit être pondéré en fonction des dotations reçues par les differentes communes.
    Ex Pour la DGF en essonne Savigny reçoit une DGF equivalent = 240 € / habitant Coreil à 210 € / habitant et viry à 220 € par habitant.
    4) Si vous ne rembauchez pas vous aurez au bous de quelques années un cout caché qui va apparaitre et qui va alle croissant…celui des charges des locaux non utilisés !
    Il faudra même s’il n’y a plus de personnel continuer à les nettoyer et à les chauffer (même ad midnima)
    votre proposition entraine donc à moyen terme une dépense en investissement importante.
    La démarche que vous proposez ne peut se faire que lorsqu’est prévu une rénovation ou une construction de locaux.
    Mieux lorsqu’il y a la création d’un EPCI (communauté d’agglomération) qui par définition réduira à court terme non pas les postes non pas des employés communaux mais les charges des cadres supérieurs de la fonction public !
    (ex un Directeur Général Administratif…)

  2. florent dit :

    j’ai oublié de vous signaler que les « bons de pouvoir d’achat » peuvent être attribués par le CCAS d’une commune (ou le CIAS d’une communauté de communes / d’agglomération).
    Il suffit pour cela que le budget et les règles le permettent.

Laisser un commentaire

servir connaux |
Saint-Avold pour vous |
Sorbonne Démocrate |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cantonalblog
| uneequipepourlesmolieres
| Fatima NEKKAZ, Candidate du...